Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Travaux dans les rues > Nids-de-poule

Nids-de-poule


La Ville met tout en œuvre pour éviter les mauvaises surprises des nids-de-poule aux automobilistes.

L'administration municipale déploie des efforts constants pour garder les voies de circulation en bon état à Québec. Vous êtes invité à l'aider dans son travail, notamment en lui signalant les nids-de-poule qui, à certaines périodes de l'année, se multiplient dans la chaussée.

En tout temps de l’année, vous pouvez le faire de l’une ou l’autre de ces deux façons :

Du 1er mars au 1er mai, vous pouvez aussi utiliser la ligne Info Nids-de-poule en composant le 418 641‑6383. Au cours des jours suivants, une équipe se rendra sur les lieux pour corriger la situation.

Formation des nids-de-poule

Malgré tous les efforts déployés pour prévenir la formation des nids-de-poule, notre climat nordique fait en sorte qu'au dégel, des trous apparaîtront inévitablement dans les rues. Des équipes sont alors prêtes à intervenir dans chacun des arrondissements de la ville, dès que la température le permet.

1 - Fissures

Des fissures se forment et brisent l'étanchéité de l'asphalte.

2 - Eau

L'eau s'infiltre sous la chaussée et fragilise la fondation.

3 - Gel

En hiver, l'eau infiltrée gèle et augmente de volume, exerçant une pression sur la couche de revêtement.

3 - Dégel

Lorsque l'eau dégèle, elle reprend son volume normal. La chaussée se réajuste, mais elle devient moins résistante aux charges.

3 - Circulation

La circulation et le poids des véhicules, notamment des camions, affaibliront considérablement la chaussée là où il y a eu infiltration d'eau.

3 - Nids-de-poule

Le passage répété des véhicules sur la chaussée affaiblie causera son affaissement, créant des trous qui s'agrandiront tant qu'ils ne seront pas réparés.

Saviez-vous que...

La Ville ne s’affaire pas seulement à réparer les nids-de-poule lorsqu’ils apparaissent. Elle tente de les prévenir par un programme rigoureux d’entretien.

En début de vie, une chaussée asphaltée se dégrade lentement. Après 10 à 15 ans, selon la densité de la circulation, ce phénomène s’accélère. C’est à ce moment qu’il faut prévenir l’apparition de fissures ou de trous dans les chaussées en effectuant diverses réparations planifiées, telles que le planage et le pavage.

Ces interventions permettent de prolonger de 5 à 10 ans la durée de vie d’une chaussée, mais aussi de limiter les coûts de réfection.

Le Programme d’entretien planifié des chaussées (PEPC), lancé en 2009, vise à arrêter la dégradation des chaussées de la ville. Depuis, la Ville a investi près de 32 millions $ pour réaliser la réfection d’environ 115 km de pavage et de 7 km de trottoirs.

Autoroutes et bretelles

L'entretien des autoroutes et de leurs bretelles relève du ministère des Transports du Québec. Pour lui signaler un nid-de-poule sur son réseau routier, utilisez la ligne téléphonique Québec 511, en composant simplement 511 sur n'importe quel appareil téléphonique.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.